GN Bloodball 2 : Mordheim

Le jeu se déroule dans la ville de Mordheim, ancienne capitale de la province de l’Ostermark, située au nord-est de l’Empire.

mordheim

La chute de l’étoile de cristal

Il y a plus de mille ans, les gens de Mordheim voient approcher dans le ciel une comète à deux queues, symbole de Sigmar, le dieu majeur de l’Empire. Les habitants du pays voient dans cette comète le retour de leur dieu tutélaire. Ainsi, les foules se pressent depuis tout l’Empire pour assister au retour de la divinité, pour l’accueillir, voire lui demander pardon d’avoir pêché. Les festivités durent des jours durant lesquels la population sombre peu à peu dans la folie et la bestialité, au point que certains contractent des pactes avec les divinités du Chaos.

Finalement, la comète s’écrase sur la ville et la détruit presque entièrement. Seules subsistent le monastère des Sœurs de Sigmar (nommé « Le Roc »), pourtant situé en plein cœur de la cité. Les Sœurs, seules à être restées fidèles à leurs préceptes, ont réussi à ériger une barrière magique, qui a protégé le monastère et les âmes pures qu’il contenait.

Lors de l’impact, le météore répand à travers toute la ville une mystérieuse pierre venue de l’espace. Ce “cristal magique », comme on l’appelle, possède des vertus incroyables. Mais il est également la cause de maladie et de mutations terribles. Les seigneurs de toutes les races du Vieux monde envoient des combattants pour piller la ville et récupérer ces pierres mystérieuses. Des bandes se constituent, fouillent le sol ravagé de Mordheim et s’affrontent souvent pour la possession de ces trésors.

ob_6c1507_warhammer-carte-empire-bibliotheque-interdite-her

La Hired Swords Cup !

Les années passent et les trouvailles se font de plus en plus rares dans les ruines de Mordheim. L’attrait pour ce cristal a entraîné l’arrivée de milliers de personnes, malgré le risque élevé de mutations dues aux radiations de la comète. Arek Stonetooth, un entrepreneur nain que certains qualifieraient de véreux, eu l’idée géniale de rassembler ces bandes de mercenaires désoeuvrées autour d’un concept génial.

Quelques années plus tôt, lors d’un séjour commercial à Marienburg, il est invité par un partenaire à assister à un match de “Bloodball”. Alors inconnu, ce sport violent et spectaculaire, entraîne rapidement l’engouement du public, succès qui ne démord pas depuis sa création. L’idée le séduit mais il a alors d’autres choses en cours. Ce n’est qu’après la banqueroute de son entreprise de récupération à Mordheim qu’il se lance dans cet audacieux projet.

Lors d’un repas conviant les capitaines des principales bandes de mercenaires de Mordheim, il leur expose son plan. Chaque compagnie se charge de former une équipe et de maîtriser les règles subtiles du Bloodball. Arek s’occupe quant à lui de trouver les sponsors en la personne des grands seigneurs du Vieux Monde. Ces derniers viendraient assister au tournoi afin de recruter les bandes les plus féroces et les plus rusées.

Tout le monde y trouvant son compte (surtout Arek lui-même), la majorité des capitaines se lancent dans l’aventure, n’ayant de toute façon rien de mieux à faire ! Quelques bandes s’obstinent à fouiller les sols à la recherche de cristaux, mais elles disparaissent bien vite, leurs membres étant attirés par la gloire des matchs.

PissTroll-Cup-100-700x466

Les premiers matchs ont lieu au pied des ruines du monastère des Sœurs de Sigmar, ces dernières ayant succombé aux mutations malgré leur infaillible piété. Les débuts sont chaotiques et les matchs ressemblent plus à une boucherie qu’à des évènements sportifs. Mais bon an mal an, joueurs, arbitres et organisateurs trouvent leurs marques.

Le tournoi, nommé Hired Swords Cup ! en l’honneur des bandes de mercenaires, devient l’un des évènements les plus plébiscités du Vieux Monde, surclassant même la Coupe du Chaos ! Arek prend même l’habitude d’inviter chaque année une équipe professionnelle en guest-star, pour dynamiser la vente de billets. Automatiquement qualifiée au tournoi, elle assure le show lors des phases finales.

Les Reikland Raiders ont brillé l’année dernière, finissant à la seconde place derrière une bande d’adeptes du Chaos survoltée. Beaucoup ont critiqué leur victoire mais l’apparition d’un démon majeur de Khorne au début de la seconde mi-temps laissait peu de place au doute. Qui seront les pro cette année ? Les paris vont bon train mais Arek a juré de conserver la surprise jusqu’au bout !

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Mordheim (l’histoire a été légèrement modifiée pour coller à l’imaginaire du GN)

Pour plus d’informations, contacte baronfel@gi-gn.org

Retour à la page de présentation du GN

Aller à la page Informations générales

Aller à la page Synthèse des règles

Aller à la page Inscription individuelle

Aller à la page Téléchargements